La mort est-elle un droit ? par Véronique FOURNIER

La mort est-elle un droit ?

Titre de livre: La mort est-elle un droit ?

Éditeur: La Documentation française

Auteur: Véronique FOURNIER


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Primary: La mort est-elle un droit ?.pdf - 35,696 KB/Sec

Mirror [#1]: La mort est-elle un droit ?.pdf - 46,649 KB/Sec

Mirror [#2]: La mort est-elle un droit ?.pdf - 44,965 KB/Sec

Véronique FOURNIER avec La mort est-elle un droit ?

La mort est-elle un droit ? Et le moment est-il venu d'ouvrir un droit à mourir ? L'objet de cet ouvrage est de donner quelques clés pour comprendre les principaux enjeux qui sous-tendent la controverse afin que chacun puisse se situer en toute liberté à l'égard des deux principales positions en présence. Depuis les années 1970, trois étapes majeures se sont succédé : l'avènement de la réanimation médicale, (au risque de "l'acharnement thérapeutique"), le traitement médicamenteux de la douleur (au risque "d'amoindrir les capacités de résister à la mort") et, troisième facteur venu alimenter dernièrement le débat, une revendication sociétale du "droit à mourir" au nom du respect dû aux convictions personnelles. Les dernières lois (Claeys-Leonetti) ont cherché des points d'équilibre entre ces différentes positions. Un consensus est-il enfin possible ? Qu'ont choisi les autres pays ? Pour répondre à ces questions, "Place au débat" vous propose l'analyse d'un médecin, directrice du centre d'éthique clinique et présidente du Centre national des soins palliatifs et de la fin de vie.

Livres connexes

La mort est-elle un droit ? Et le moment est-il venu d'ouvrir un droit à mourir ? L'objet de cet ouvrage est de donner quelques clés pour comprendre les principaux enjeux qui sous-tendent la controverse afin que chacun puisse se situer en toute liberté à l'égard des deux principales positions en présence. Depuis les années 1970, trois étapes majeures se sont succédé : l'avènement de la réanimation médicale, (au risque de "l'acharnement thérapeutique"), le traitement médicamenteux de la douleur (au risque "d'amoindrir les capacités de résister à la mort") et, troisième facteur venu alimenter dernièrement le débat, une revendication sociétale du "droit à mourir" au nom du respect dû aux convictions personnelles. Les dernières lois (Claeys-Leonetti) ont cherché des points d'équilibre entre ces différentes positions. Un consensus est-il enfin possible ? Qu'ont choisi les autres pays ? Pour répondre à ces questions, "Place au débat" vous propose l'analyse d'un médecin, directrice du centre d'éthique clinique et présidente du Centre national des soins palliatifs et de la fin de vie.La mort est-elle un droit ? Et le moment est-il venu d'ouvrir un droit à mourir ? L'objet de cet ouvrage est de donner quelques clés pour comprendre les principaux enjeux qui sous-tendent la controverse afin que chacun puisse se situer en toute liberté à l'égard des deux principales positions en présence. Depuis les années 1970, trois étapes majeures se sont succédé : l'avènement de la réanimation médicale, (au risque de "l'acharnement thérapeutique"), le traitement médicamenteux de la douleur (au risque "d'amoindrir les capacités de résister à la mort") et, troisième facteur venu alimenter dernièrement le débat, une revendication sociétale du "droit à mourir" au nom du respect dû aux convictions personnelles. Les dernières lois (Claeys-Leonetti) ont cherché des points d'équilibre entre ces différentes positions. Un consensus est-il enfin possible ? Qu'ont choisi les autres pays ? Pour répondre à ces questions, "Place au débat" vous propose l'analyse d'un médecin, directrice du centre d'éthique clinique et présidente du Centre national des soins palliatifs et de la fin de vie.